Remodeler un nez africain avec une rhinoplastie ethnique

Depuis la nuit des temps, la morphologie du nez avait un impact sur la personnalité et l’estime de soi de chaque individu. En effet, à cause du caractère ethnique de leurs nez, plusieurs individus souffrent d’un complexe d’infériorité, ce qui les pousse à chercher des solutions radicales et définitives pour se débarrasser de ces complexes. Leur seul et unique objectif, c’est d’obtenir un résultat naturel et harmonieux tout en gardant les caractéristiques spécifiques de leurs nez.

Avoir recours à la rhinoplastie ou à la chirurgie esthétique du nez devient de plus en plus fréquent. Cette intervention chirurgicale a pour but de traiter et de corriger les imperfections du nez. On parle de rhinoplastie ethnique lorsque des personnes d’ethnies différentes souhaitent modifier la projection ou la forme de leurs nez. Cet acte chirurgical est sollicité par des patients d’origine africaine ayant des nez épatés et des narines très ourlées ainsi que des asiatiques qui se caractérisent par un nez large avec des bases évasées et des pointes qui manquent de projection.

rhinoplastie ethnique

Les candidats de la rhinoplastie ethnique

La rhinoplastie ethnique permet d’effectuer un remodelage du nez ayant une forme propre à une race précise pour l’affiner et lui donner une forme plus standard tout en harmonisant les différents traits de chaque visage. Au cours de la première consultation auprès de son chirurgien plasticien esthétique, le patient peut exprimer ses attentes et mentionner les imperfections qu’il souhaite corriger. Qu’il s’agisse d’une envie d’avoir un visage plus harmonieux en affinant la forme du nez tout en préservant l’identité ethnique ou d’un désir de se rapprocher des critères de beauté universelle qui diffèrent de celle des origines du patient, le chirurgien discute des éventuelles possibilités pour parvenir à informer son patient si ses attentes sont réalisables.

La rhinoplastie ethnique en Tunisie

Cette intervention chirurgicale se déroule sous une anesthésie générale, elle est d’une durée d’environ de deux heures et nécessite une hospitalisation d’une nuit à la clinique. En fonction de la demande du patient, de la morphologie de son nez et de ses particularités anatomiques, le chirurgien choisit la technique qu’il sera en mesure d’employer. Comme pour la rhinoplastie classique, deux approches chirurgicales principales peuvent être adoptées : la rhinoplastie fermée et la rhinoplastie ouverte. On parle de rhinoplastie fermée lorsque la chirurgie est réalisée par voie endonasale, dans ce cas les incisions sont effectuées à l’intérieur des narines. Cette méthode se caractérise par l’absence de cicatrices visibles ainsi que d’une durée de récupération plus courte pour le patient. En ce qui concerne la rhinoplastie ouverte, des incisions au niveau de la columelle sont pratiquées. En adoptant cette approche, le chirurgien est capable d’observer l’intérieur du nez et d’apporter les modifications nécessaires avec plus d’aisance et de précision.

La rhinoplastie ethnique nécessite la combinaison des approches traditionnelles et des techniques contemporaines pour pouvoir répondre parfaitement aux besoins des peuples non anglo-saxons et aboutir à de meilleurs résultats. En fonction des caractéristiques nasales, le spécialiste intervient dans le but d’affiner la forme du nez et de corriger toutes ses imperfections. Parmi les modifications les plus exigées, on note la projection et l’affinement du dos nasal, la réduction des ailes narinaires, l’augmentation des pointes nasales ainsi qu’un désépaississement de la peau. Un remodelage ou une greffe du cartilage sont souvent réalisés au cours de la rhinoplastie ethnique afin d’obtenir une meilleure définition du nez et augmenter sa projection. Une peau dense et épaisse fait partie des particularités de la peau africaine, désépaissir la peau au niveau du nez en permet d’optimiser la visibilité de ses reliefs et d’améliorer son apparence. La mise en place des prothèses est également possible dans le cas des nez trop aplatis. L’utilisation des implants est moins conseillée par rapport à l’utilisation des greffes tirées de la personne opérée, à cause des risques qu’ils peuvent engendrer.

Suites de la rhinoplastie ethnique

La modification de la forme du nez apparaît d’une manière progressive après la rhinoplastie ethnique, il faut attendre jusqu’à six mois pour voir le résultat définitif. Des œdèmes et des ecchymoses peuvent apparaître suite à cet acte chirurgical qui diminue progressivement au bout de quelques jours sans laisser de séquelles. Cette intervention de chirurgie esthétique du nez est généralement peu douloureuse.
En effet, des médicaments antalgiques peuvent être prescrits pour soulager les douleurs et diminuer les sensations d’inconfort. Une attelle de contention est placée à l’intérieur du nez pour assurer le maintien de la forme souhaité et sera enlevée après dix jours en moyenne.

Pour une meilleure circulation sanguine et lymphatique, il est conseillé aux patients de surélever la tête en dormant en vue de traiter les œdèmes et de les faire disparaître plus rapidement. Il est également recommandé d’éviter les rayons du soleil et surtout d’arrêter de fumer afin de faciliter la cicatrisation.